La Cuisine Italienne

L’ensemble des cuisines du monde

Variée, réputée et surtout appréciée de tous, la cuisine italienne offre une explosion de saveurs et de senteurs. Elle propose une multitude de plats et de desserts d’exception qui fait le bonheur des fins gourmets et des amateurs de bonnes cuisines.

Les origines de la cuisine italienne

Puisant ses racines dans les cultures grecque et romaine, la cuisine italienne est en réalité un véritable carrefour de saveurs et de couleurs. La sauce pomodoro viendrait de France, tandis que les pâtes auraient été inspirées des nouilles asiatiques. En ce qui concerne les épices, elles auraient été introduites grâce à des voyages en Extrême-Orient.

Certains produits sont, quant à eux, typiques de l’Italie. On retrouve les olives, les vins et bien sûr, les fromages. Le tout constitue un patrimoine culinaire unique et surtout reconnu. Qui n’a jamais entendu parler de la pizza, des spaghettis, des tagliatelles ou encore du risotto ?

Les spécialités italiennes

La cuisine italienne ne se résume pas à un ensemble de plats. C’est avant tout des spécialités venant de diverses régions en partant de la Toscane à la Lombardie.

La cuisine de la Toscane

Se démarquant de par sa simplicité, la cuisine toscane met l’accent sur chaque ingrédient composant ses plats. Généralement, les spécialités locales sont préparées avec des légumes frais, de fines herbes, des épices et de la viande. Sur les côtes, on peut aussi retrouver du poisson et autres produits de la mer. Les pâtes, quant à eux, sont plus rarement consommées dans le reste de la péninsule.

Parmi les épices phares de la gastronomie toscane, on retrouve le safran. Produit en petite quantité, mais avec une grande qualité, cette épice sert à rehausser divers plats typiques de la cuisine italienne. Les pâtes parfumées et les biscotti en contiennent d’ailleurs. Le risotto alla milanese bénéficie aussi de son goût amer et de son parfum rappelant le foin.

Remplaçant le beurre dans de nombreuses recettes toscanes, l’huile d’olive se retrouve aussi bien dans les plats cuisinés que les plats crus. Elle accompagne à merveille les traditionnels pains toscans et la schiacciata. Non seulement l’huile d’olive est produite en quantité dans la région, mais en plus, elle est de grande qualité. Issue de vergés d’exception, leur matière première, l’olive, est cueillie avec grand soin. C’est là où réside le secret de leur authenticité.

Comment parler de la cuisine italienne sans faire allusion à la viande ? Très présente dans la gastronomie toscane, cet ingrédient est consommé sous toutes ses formes. Rôti ou cuit au feu de bois, la porchetta est d’ailleurs l’un des fleurons de la cuisine locale. Cette spécialité exalte les sens de par le délicieux arôme qu’elle dégage. Lors de sa préparation, elle est savoureusement farcie de romarin, de gousse d’ail et de sel.

Le bifteck florentin est, quant à lui, agrémenté d’huile d’olive, de poivre et parfois de jus de citron après avoir été grillé au charbon de bois. Coupé en tranches et servi cru, le prosciutto est également un plat de la cuisine italienne qui se démarque au sein de la gastronomie toscane. D’ailleurs, c’est une charcuterie appréciée à l’heure de l’apéro.

En dehors de ses spécialités culinaires, la Toscane est une région réputée pour ses vins. Ces derniers symbolisent le renouveau des vins du pays. Plusieurs d’entre eux correspondent à des DOC et DOCG, le must en Italie. L’un de ces vins est le chianti, un vin polyvalent et jeune qui accompagne parfaitement les charcuteries et les pâtes. En vieillissant, cette boisson se marie avec les viandes rouges et le gibier. Le brunello di montalcino est aussi un vin phare de la Toscane. Très onéreux, ce vin de garde dur et tannique peut vieillir 25 ans avant d’atteindre son acmé.

La cuisine de la Sicile

Pour découvrir un tout nouvel horizon de la gastronomie italienne, cap sur la Sicile. De par son écart avec le reste de la contrée, cette région a développé un patrimoine culinaire inédit. Mettant à l’honneur les produits végétaux et marins, cette cuisine présente des plats richement parfumés. Les herbes aromatiques y sont particulièrement mises à l’honneur. Le basilic, le persil, la menthe et le romarin trouvent facilement leur place dans les recettes siciliennes.

Hauts en couleurs et surtout en saveurs, les légumes prennent une place importante dans la gastronomie sicilienne. D’ailleurs, ils composent un bon nombre de plats, dont la caponata. Cette recette de cuisine, issue d’un mélange de légumes frits, est prise en accompagnement ou en apéritif. On y retrouve également des ingrédients typiques de la cuisine italienne. Les olives, les câpres et la sauce tomate viennent enrichir l’assortiment.

En tant qu’île, la Sicile dispose d’un grand accès à la mer. Sa cuisine comprend donc sans surprise des crustacés et des poissons. Les autres produits de la mer occupent également une place importante dans les plats locaux. Sardines, thons et espadons finissent bien souvent en involtini. Ces rouleaux aux saveurs marines servent d’entrée dans la cuisine italienne ou encore de plat. Les crustacés, eux, sont très appréciés dans les risottos.

La cuisine sicilienne ne se rĂ©sume pas aux produits marins et vĂ©gĂ©taux. Elle comprend aussi des sucreries qui ne manqueront pas de plaire aux fins gourmets. Parmi les plus typiques, l’on peut citer la cassata. Fait Ă  base de ricotta, d’une sorte de gĂ©noise, de pâte d’amande, de fruits confits et d’un glaçage au sucre, ce gâteau est traditionnellement prĂ©parĂ© Ă  l’occasion de Pâques.

Le cannolo est aussi un dessert de la cuisine italienne qui mériterait qu’on s’y attarde. Fourrée à la crème, cette gourmandise a été adaptée à toutes les sauces dans le pays, et même en outre-Atlantique.

La cuisine de la Lombardie

Basée sur le riz, le maïs, le porc et le bœuf, la cuisine de la lombaire est de loin la moins populaire du pays. Et pourtant, elle est l’un des piliers de la gastronomie italienne. Son patrimoine culinaire est un héritage venu d’Europe centrale et plus particulièrement d’Autriche.

Le risotto alla milanese est évidemment le plat phare de la région. D’ailleurs, la plupart des plats connus de la Lombardie viennent de Milan. C’est le cas du pesce persico alla milanese. Le perche se prête très bien à la préparation de cette recette de cuisine.

Certes, la cuisine italienne lombardienne n’est pas aussi réputée que la cuisine sicilienne ou toscane, mais elle propose quelques spécialités dignes d’intérêt comme le fromage. Le Mascarponen, le Taleggio et le Gorgonzola sont d’ailleurs originaires de cette région. Pour la petite histoire, cette dernière aurait été inventée par un berger ayant oublié du lait dans un seau.

Venant de Milan, la capitale de la mode, la mostarda est un plat qui donnerait l’eau Ă  la bouche de n’importe quel gourmet. RaffinĂ© et surtout exquis, cet assortiment de fruits se prĂ©pare avec de l’huile essentielle de moutarde ou encore avec de la moutarde chauffĂ©e au vin blanc. Traditionnellement, on le sert avec la viande cuite ou du fromage.

À l’heure de l’apéro, on prend aussi volontiers du panettone. Fourrée aux fruits confits et aux raisins secs, cette brioche se marie parfaitement avec les vins pétillants vénitiens. Elle peut aussi très bien être consommée en guise de dessert.

entree Cuisine italienne
Entrée de cuisine italienne
plat cuisine italienne
Plat de cuisine italienne
dessert cuisine italienne
Dessert de cuisine italienne