La Cuisine Espagnole

L’ensemble des cuisines du monde

La cuisine ou l’art culinaire d’une région donnée comprend la préparation de nourritures ou de boissons dans un style particulier et spécifique à la localité concernée. Les traditions et les pratiques propres à chaque région ainsi que les ingrédients locaux utilisés ont une influence sur sa cuisine. La cuisine espagnole ne déroge pas à cette règle.

Les influences de la cuisine espagnole

Historiquement, les différentes conquêtes de l’Espagne en Asie, en Amérique latine et en Afrique ont influencé la cuisine espagnole. Ses nombreuses découvertes lui ont permis de rapporter de nouveaux aliments tels que les pommes de terre, des variétés de pois, les tomates, le chocolat, la vanille et diverses épices.

En termes de gastronomie, l’Espagne a également tiré profit des longues occupations qu’elle a subies. En effet, l’occupation grecque, romaine, phénicienne et maure a rapporté chacune des aliments tels que les oranges, les amandes, les citrons, diverses épices et les manières différentes de préparer les plats.

La situation géographique de l’Espagne joue également un rôle prépondérant. Comme elle est bordée par la mer, les poissons et les fruits de mer sont utilisés dans de nombreux plats. Typiquement méditerranéenne, la cuisine espagnole est à base de poisson, bien sûr, mais utilise aussi les volailles, le porc et le bœuf selon les régions.

Les spécificités de la cuisine espagnole

Les plats sont généralement confectionnés à l’huile d’olive, l’Espagne étant le premier producteur mondial de ce produit, selon le Conseil Oléicole International. On peut y trouver 250 variétés d’huiles d’olive, dont la majeure partie est produite en Andalousie.

Chaque région de l’Espagne a ses spécialités. Ce qui fait de la gastronomie espagnole une cuisine riche, variée et fondée sur des produits provenant d’une nature généreuse. Malgré cette variété, une qualité commune à toutes les régions est l’utilisation d’ingrédients tels que le poivron, la tomate, l’ail et l’oignon à la base d’un grand nombre de plats. Les épices ne sont pas en reste. Le pimenton et les poivrons séchés moulus, forts ou doux, sont très appréciés. Empreinte laissée par les Maures, la cuisine espagnole marie allègrement le salé et le sucré et utilise de nombreuses épices comme le cumin, le safran et la cannelle.

Valence étant la deuxième région productrice de riz dans le monde, le riz est présent dans une grande majorité de plats et se prépare à toutes les sauces en Espagne. Il sert de base non seulement à la fameuse spécialité appelée « paella », mais également, à d’autres recettes telles que l’arroz con costra (riz en croûte), l’arroz al horno (préparé au four), l’arroz negro (cuit dans l’encre de calamars) ou encore l’arroz a banda (riz et poisson).

Les incontournables de la cuisine espagnole

La paella, quiconque entend ou lit ce mot l’associe automatiquement à la cuisine espagnole. C’est le plat le plus connu de la gastronomie espagnole. Il est préparé dans un grand plat rond, ce qui lui a valu son nom. La paella est basiquement composée de riz, de légumes et de viandes diverses. Cependant, la recette diffère selon chaque famille et chaque région. Chacune détient sa propre recette qui est transmise de génération en génération.

Un produit incontournable de la gastronomie espagnole : le vin ! C’est un produit qui se consomme couramment en Espagne soit à domicile, soit aux restaurants dont la majorité propose des menus avec vin inclus. À titre d’information, le vignoble espagnol est le numéro 1 mondial et produit une grande variété de vins, aussi blancs que rouges. C’est d’ailleurs le vin rouge qui sert de base à la boisson mondialement réputée appelée sangria.

Ne pas goûter au fameux jambon ibérique lors d’un séjour en Espagne équivaut à rater un produit d’excellence particulièrement raffiné. C’est une recette de cuisine  à base de porcs noirs particulièrement rares et uniques au monde que l’on appelle pata negra. Ce qui signifie en français « sabot noir ». Le jambon ibérique se consomme sans modération en tapas, en entrée, au petit-déjeuner ou au goûter. On doit impérativement le couper au couteau.

Les spécialités de la cuisine espagnole

L’Espagne n’est pas seulement réputée pour son passé historique remarquable à lire à travers ses monuments et ses musées. Elle est également appréciée pour ses plages et ses paysages pittoresques. Tout cet ensemble procure une douceur de vivre incomparable et un esprit de fête quasi permanent. Cette nature généreuse et cet état d’esprit festif ne peuvent qu’engendrer une gastronomie riche et incomparable. Voici un tour des spécialités de la cuisine espagnole :

  • · Les tapas qui sont des plats typiquement espagnols, prĂ©sentĂ©s en petites quantitĂ©s, dĂ©diĂ©s au grignotage.
  • Le gaspacho, une entrĂ©e de cuisine espagnole qui sent bon le soleil. C’est une soupe froide qui est consommĂ©e en Ă©tĂ©, en terrasse, en famille ou entre amis. Ce mets, une fois en bouche, nous fera voyager sous le soleil d’Andalousie.
  • La tortilla de patatas est une omelette de pommes de terre qui est un plat emblĂ©matique de l’Espagne. C’est un mets qu’il faut rigoureusement partager entre convives.
  • Les caracoles ou escargots sont très prisĂ©s en Espagne. Ils peuvent ĂŞtre grillĂ©s Ă  l’ail ou Ă  la tomate.
  • Le roscon de Reyes ou gâteau des rois est un gâteau en forme de couronne qui se consomme le 6 janvier, jour de l’adoration des rois mages. Selon la tradition, la personne qui trouve la fève cachĂ©e dans le gâteau est couronnĂ©e roi ou reine.
  • Le turron, que nous connaissons sous le nom de touron, est le fameux nougat consommĂ© lors des fĂŞtes espagnoles.

Les spécialités régionales de la cuisine espagnole

La cuisine espagnole est d’une grande richesse et d’une grande variété. Cela vient du fait que chaque région produit des ingrédients différents selon sa position géographique et les conditions climatiques qui y sévissent. Voici un tour d’horizon des spécialités culinaires des quelques régions célèbre en Espagne.

  • Pour obtenir du lait de horchata, une spĂ©cialitĂ© valencienne, le souchet ou l’amande de terre est bouilli dans de l’eau.
  • La horchata se boit bien frais. Elle se consomme avec des gâteaux de souchets nommĂ©s fartons.
  • Une autre spĂ©cialitĂ© de Valences, le farton qui est un gâteau fait avec du sucre, du souchet et de l’eau.
  • Le cocido madrileno est un plat de cuisine espagnole qui se sert en trois fois successives. C’est un plat hivernal qui connaĂ®t un vĂ©ritable succès auprès des madrilènes. Il s’agit d’un pot-aux-feux Ă  base de lĂ©gumes, de volaille, de pois chiche et de charcuterie.
  • La fabada asturienne est un plat typique de la principautĂ© des Asturies. Elle rappelle le cassoulet du Sud de la France.
  • Le pulpo a la galega est dĂ©gustĂ© comme tapa dans les foires de la Galice.
  • Pour accompagner les apĂ©ritifs partout en Espagne, notamment Ă  Madrid et Ă  Barcelone, les patatas bravas font l’unanimitĂ©. Ce sont des pommes de terre frites recouvertes de salsa brava piquante.
  • Le papajote est un dessert de cuisine espagnole typique de la rĂ©gion de Murcie. C’est une feuille de citronnier en beignet saupoudrĂ© de sucre et de cannelle.
  • La tarta de santiago est un gâteau de Galice Ă  base d’amandes, de sucre et d’œufs. On la dĂ©guste en juillet pendant les fĂŞtes en l’honneur du Saint patron d’Espagne et de Saint Jacques.
entree cuisine espagnole
Entrée de cuisine espagnole
Plat de cuisine espagnole
dessert cuisine espagnole
Dessert de cuisine espagnole